appel littoral bandeau

 

L'association nationale des élus du littoral (ANEL) et le Cerema ont lancé fin 2019 un appel à partenaires dans le but d'accompagner des projets innovants autour de la gestion intégrée du littoral en vue de s'adapter aux évolutions climatiques. Les 9 premières collectivités ont été désignées, et bénéficieront de l'expertise du Cerema pour expérimenter et valoriser des démarches intégrées d’aménagement du littoral.
 

Attendu et enjeux abordés

L’appel à partenaires vise à accompagner les collectivités qui souhaitent s’engager dans une démarche d’analyse ou de prospective de leurs territoires maritimes et littoraux permettant l’identification de réponses possibles à des problématiques particulières. Cette démarche devra être à la fois :

- partagée avec toutes les parties prenantes du territoire : forces économiques, élus, habitants, usagers des services rendus par les écosystèmes marins et côtiers…

- structurante en termes d’outils d’analyse et de suivi des informations utiles et de la mise en œuvre des actions ultérieures, comme en termes de méthodes participatives et d’implication des acteurs du territoire pour son devenir.

Les livrables portent sur des études réalisées par le Cerema et ses partenaires (ils ne comprennent pas les éventuels travaux d’investissement proposés par les démarches). Ils peuvent traiter de :

1. Diagnostic territorial, structuration d’observatoires et géo-information

Capitaliser les ressources existantes sur un territoire, réaliser des cartographies expertes (orthophotographies, drones, imagerie spatiale…) pour intégrer les thématiques sectorielles et leurs contraintes, structurer un observatoire, planifier des actions de suivi et de mesure, sensibiliser la population via l’observation et les sciences participatives, gérer des données et les mettre à disposition afin notamment de bien articuler les échelles de décision avec les phénomènes naturels, identifier les parties prenantes et construire une gouvernance adaptée…

2. Stratégie territoriale, planification et aménagement intégrés

Co-construire des projets de territoire par des ateliers de territoire, mettre en place une gouvernance adaptée, faire participer les acteurs des territoires à une stratégie répondant aux besoins des acteurs économiques et des populations, développer des démarches prospectives (anticipant les conséquences connues du changement climatique, le déploiement d’énergies marines renouvelables…) afin d’établir des documents de planification adaptés aux échelles temporelles et spatiales (du national ou de la façade au projet, du court terme au long terme).

 

Calendrier prévisionnel

23-25 octobre 2019 : Lancement officiel de l’appel à partenaires aux journées nationales d’études de l’ANEL

24 janvier 2020 : Date limite de dépôt des déclarations d’intention

30 juin 2020 : Date limite de dépôt des candidatures

Mi-juillet 2020 : Résultats des premiers partenaires

Juillet 2020 : Contractualisation avec les territoires

30 novembre 2020 : Date limite de dépôt des candidatures pour la seconde session de sélection

Mi-décembre 2020 : Résultats de l'ensemble des partenariats retenus en première et deuxième session

Mi-2020 à mi-2022 : Réalisation des études

Fin 2022 : Restitution des principaux résultats

 
9 collectivités retenues au 30 septembre 2020
 
Les 9 premières collectivités ont été désignées, et bénéficieront de l'expertise du Cerema pour expérimenter et valoriser des démarches intégrées d’aménagement du littoral.
 
Pour la Normandie et les Hauts-de-France, il s'agit de :

- la Communauté de communes de la région d’Audruicq (62) qui souhaite établir une stratégie pour adapter son territoire à l’érosion et en réduire la vulnérabilité en tenant compte des contraintes actuelles du site (risques, préservation de l’environnement, coexistence des usages…).

- la Communauté d’agglomération des Deux baies en Montreuillois (62) qui souhaite évaluer le coût des logements susceptibles d’être vulnérables au recul du trait de côte en raison des impacts du changement climatique sur son territoire et identifier ses capacités foncières en termes de relocalisation.

- la Communauté de communes Côte ouest Centre Manche (50) qui envisage de mettre en oeuvre la stratégie de gestion locale du trait de côte, issue du projet "Notre littoral pour demain", notamment sur les volets de la relocalisation et de l’adaptation des littoraux, ainsi que de la renaturation des havres en intégrant les enjeux d’aménagement de l’espace relevant de la compétence Gemapi.
 
Une seconde session d'examen des candidatures va être menée d'ici à la fin de l'année 2020.
 
 
Plus d'informations sur l'appel à partenaires à ce lien